Download Freewww.bigtheme.net/joomla Joomla Templates Responsive

Des polaroïds / Lecouturier, Jacky

15,00 € l'unité Out of stock

+

des polaroids-001Au fil des lectures, une chorégraphie discrète comme une petite musique de fond se révèle dans les images de Jacky Lecouturier, venant tranquillement perturber son univers de dénuement photographique. Comme lorsqu’une vraie fausse note volontaire tombe de la partition de piano de Thelonious Monk, un monde joyeusement bizarre, doucement inquiétant vient peu à peu envahir la scène. La vierge mouchetée n’est pas vraiment de conception immaculée et les mises en bière des défunts se font à l’Orval. […]  

[…] L’humour cache à peine quelques angoisses où la mort s’invite, venant exprimer combien fragile est notre quotidien, combien furtif est le bonheur. Le petit garçon sur l’épaule de son père, dort-il paisiblement ou cache-t-il une tristesse de l’enfance? Le petit oiseau est mort de froid cette nuit, Jacky l’immortalise dans son linceul de neige, pour ne pas oublier d’aimer tout à l’heure plus fort encore la compagne de tous les jours, l’enfant qui grandit trop vite, l’ami qui viendra partager le repas du soir.
Qui dira si Jacky Lecouturier est un grand peintre hollandais égaré dans le Condroz contemporain ou un « simple » photographe du dimanche, de tous les dimanches de la vie ? Qui dira s’il est un esthète raffiné et exigeant, un amoureux de l’existence un peu naïf, qui recueille à l’emporte-pièce tous les petites joies que le quotidien lui tend ? Mais aussi, qui a dit qu’il fallait trancher ? Il est tout cela à la fois et bien d’autres choses encore, cachées sous de grandes retenues d’expression et dans des images aussi riches de saveurs que dénuées de présomption. Voici à présent soulevés quelques petits coins : du voile, d’une belle âme, de la nappe et du ciel, si loin et si proche.

Texte : Emmanuel d'Autreppe

Jacky Lecouturier est photographe, il vit dans le Condroz et a longtemps enseigné à l’école « Le 75 » (Bruxelles). Il a souvent exposé, en Belgique et à l’étranger, et Le caillou bleu a publié en 2009 les Ombelles, son échange photographique avec Pierre Clauss (Corse).

Coédition : galerie Nei Liicht / Dudelange

Votre panier

Le panier est vide

Connexion

S'inscrire à notre newsletter

nos nouveautés, nos événements, restons-en contact !